Communiqué de presse

Mario Albert nommé au conseil d’administration de la Chambre de la sécurité financière

Montréal, le 21mai 2024 – La Chambre de la sécurité financière (la «Chambre» ou la «CSF») est heureuse d’accueillir M. Mario Albert au sein de son conseil d’administration à titre d’administrateur indépendant nommé par le ministre des Finances et ce, pour un mandat de trois ans à compter du 10 mai 2024. M. Albert succède ainsi à Mme Anne Côté qui cède sa place après neuf années au sein du conseil d’administration de la Chambre.

Économiste de formation, M. Albert possède une vaste expérience du secteur financier et de son encadrement. Sa grande expertise l’a amené à occuper plusieurs postes d’importance dans le secteur financier dont celui de président-directeur général de l’Autorité des marchés financiers, de président-directeur général d’Investissement Québec et de sous-ministre adjoint au ministère des Finances. Il a également occupé de nombreux autres postes de haute direction dans des organismes privés, publics et parapublics québécois, notamment à La Capitale et Finance Montréal. En tant que membre du conseil d’administration, M. Albert contribuera à guider les initiatives stratégiques de la Chambre, assurant ainsi la protection des consommateurs de produits et services financiers et le maintien des normes professionnelles élevées dans le secteur.

« Le conseil d’administration de la Chambre de la sécurité financière se réjouit de l’arrivée de M. Albert. Nous pourrons bénéficier de son expertise et de sa vaste expérience du secteur financier pour contribuer au nouveau plan stratégique 2024-2026 de la Chambre. Une fois de plus, l’expertise et la connaissance des principes de bonne gouvernance de nos administrateurs, incluant nos collègues nommés par le ministre des Finances, contribuent à former un conseil à la hauteur de l’importante mission de la Chambre», a déclaré le président du conseil d’administration, M. Gino-Sebastian Savard.

« Je suis fier de me joindre à la Chambre de la sécurité financière à titre d’administrateur indépendant. Le Québec possède en effet un modèle innovant d’encadrement des intermédiaires en services financiers grâce à la multidisciplinarité qui permet de conseiller et servir les consommateurs de façon holistique », a déclaré M. Mario Albert. «J’ai été un témoin privilégié de l’évolution et de la contribution marquée de la Chambre et je suis heureux d’apporter mon concours à une organisation crédible, respectée et nécessaire qui contribue à la confiance des Québécoises et des Québécois envers le secteur financier ».

La Chambre est régie par un conseil d’administration composé de 13 administrateurs, dont huit administrateurs élus parmi ses membres et cinq administrateurs indépendants nommés par le ministre des Finances du Québec. Ce modèle lui procure la compétence, l’expertise et l’indépendance requises pour mener à bien sa mission de protection du public. Désignés selon leur profil de compétences et d’après des critères précis, les administrateurs contribuent au bon fonctionnement de la Chambre et sont en mesure de prendre position sur les questions pouvant avoir une incidence sur l’exercice de la profession et sur la protection des consommateurs de produits et services financiers.

À souligner que trois autres postes d’administrateurs ou d’administratrices sont actuellement en élection à la Chambre, alors que les membres auront à choisir qui de leurs pairs les représenteront au sein du conseil dans les catégories de l’assurance de personnes, du courtage en épargne collective et de la planification financière. Le nombre de professionnels à s’être portés candidats témoigne de l’intérêt grandissant qu’ont les membres à promouvoir la mission de protection du public de la Chambre.

À lire aussi